Le thérapeute du SAPPACA doit respecter le secret de tout renseignement de nature confidentielle obtenu dans l'exercice de son travail, qu'il soit en situation duelle ou de groupe.
​​

  1. Il ne doit pas révéler qu'une personne a fait appel à ses services et doit éviter toute conversation indiscrète au sujet d’un client ou des services qui lui sont rendus.

  1. Lorsque le thérapeute du SAPPACA exerce son travail auprès d'un couple ou d'une famille, le droit au devoir de confidentialité de chaque membre du couple ou de la famille doit être sauvegardé.

le thérapeute du SAPPACA est tenu par la loi de briser le sceau de la confidentialité sous certaines conditions:

 

  1. S’il croit que vous pouvez mettre votre vie en danger.
     

  2. S’il croit vous êtes un danger pour la vie ou l’intégrité physique d’une tierce personne.

 

 


​NB : Si vous signez une autorisation de divulgation à un agent de probation, un intervenant de la DPJ ou autres, le thérapeute sera tenu de divulguer toutes les informations demandées à moins que vous ayez indiqué des restrictions sur l’autorisation. Si vous désirez qu’une partie de votre dossier reste confidentiel, vous devrez identifier sur le formulaire d’autorisation de divulgation les points que vous désirez qui soient divulgués et ceux que vous désirez qui demeurent confidentiels. Vous êtes également en droit de communiquer avec votre thérapeute pour résilier cette autorisation. Vous pouvez également demander un rapport écrit pour vos démarches juridiques.

Devoir de confidentialité

Contactez-nous par courriel!

Cliquez sur les icônes ci-dessous pour consulter notre 
dépliant d'information et notre page facebook

  • Facebook Social Icon