Qu'est-ce que la rancune

Des exemples :



1. Je ne pardonne pas à mon frère de m’avoir dénigrée et humiliée.

2. J'en voudrai toujours à cet homme qui a abusé de mon enfant.

3. Je ne lui pardonnerai jamais, car elle n’avoue pas ses torts



La rancune c'est une forme d’agressivité reliée à la colère, mais aussi, souvent à la peine et la douleur physique et émotionnelle ainsi qu’à la peur d’être atteint de nouveau. Lorsqu’elle est reliée à la colère de frustration, c’est que la personne visée n’a pas répondu à un besoin. Lorsqu’elle est en lien avec une colère territoriale, c’est que la personne visée a franchi des limites, nous a manqué de respect. Lorsqu’elle est reliée avec la douleur émotionnelle ou une blessure, c’est que par ses actions ou inactions, la personne a été déclencheur d’émotions souffrantes en nous (ex. peine, honte, culpabilité, etc.) ou a éveillé une blessure relationnelle (ex. Abandon, rejet, trahison, humiliation, domination, dévalorisation.).



Quoi qu’il en soit, c’est le lien de confiance qui est brisé.



Ce type d’agressivité reste habituellement non exprimé directement ou l’est par l’agressivité passive. Les rancuniers boudent, désertent la relation, se ferment le cœur, parlent dans le dos de la personne concernée. Souvent, c’est par peur des conséquences, de la réaction de l’autre ou de perdre la relation que la personne reste prise dans la rancune plutôt que de s’affirmer.





La personne rancunière s’entretient alors dans un fonctionnement de victime qui blâme et s’apitoie et dans une guerre silencieuse qui lui semble la seule façon qu’il lui reste de ne pas baisser la tête, de refuser ce qui s'est passé. Elle nourrit le désir de vengeance, qu’il arrive malheur, que l’autre paie pour le tort qu'il a causé. Il y aurait, lui semble-t-il, au moins un semblant de justice. Mais l'équilibre reste inatteignable, car le malheur de l’autre ne mène pas à la satisfaction des besoins frustré, ne pense pas ses blessures et ne rétabli pas la sécurité et le lien de confiance.



À quoi sert la rancune ?



Cette forme d’agressivité reflète un besoin de se protéger en relation (garder rancune, c’est ne pas oublier que cette personne peut nous blesser directement ou indirectement). La colère, la peine, la douleur et les blessures éveillées dans lesquelles la rancune prend racine nous informent aussi que nous avons besoin de nous protéger, de nous affirmer, de mettre des limites et d’exister en relation.



Qu'est-ce que la rancune