Qu'est-ce que le ressentiment

Des exemples :

1. J'ai du ressentiment à l'égard de mes parents qui buvaient plutôt que de s’occuper de moi.

2. J'éprouve un immense ressentiment envers mon ex-conjointe qui me prive de voir mes enfants.

3. Je fais du ressentiment envers mon patron qui ne reconnaît pas mon travail à sa juste valeur.



Le ressentiment ressemble à la rancune ; les deux sont le fruit du refoulement à la différence que dans le ressentiment, nous entretenons et alimentons intérieurement l’agressivité en ressassant les souvenirs, les paroles, les gestes qui nous ont blessés. Lorsque nous sommes toujours en relation avec les personnes visées par notre ressentiment, nous manifesterons notre agressivité sous la forme passive, en étant hostiles, froids et distants.



Le ressentiment nous garde émotionnellement pris dans le passé. Comme toute manifestation de l’agressivité, il fixe notre regard sur celui ou celle qui a dépassé une limite, qui n’as pas répondu au besoin ou qui a blessé. Cela nous entretient alors dans un fonctionnement de bourreau qui juge qui nourrit le désir de vengeance, qui attise une guerre parfois silencieuse, parfois manifeste. Comme si la seule façon de communiquer la douleur que nous ressentons serait que l’autre la ressente à son tour, mais cela est peine perdue puisque la douleur de l’autre n’apaise pas la nôtre.



Quoi qu’il en soit, le ressentiment, maintenant notre regard sur le passé et sur le déclencheur, nous empêche de voir le présent et rend presque impossibles l’affirmation non défensive, la résolution du conflit et les chances de vivre une expérience relationnelle plus satisfaisante avec la ou les personnes concernées.





À quoi sert le ressentiment



Comme la rancune, ce type d’agressivité reflète un besoin de se protéger en relation (faire du ressentiment nous garde en alerte face à cette personne qui peut nous blesser directement ou indirectement). La colère, la peine, la douleur et les blessures éveillées dans lesquelles le ressentiment prend racine nous informent aussi que nous avons besoin de nous affirmer, de mettre des limites et d’exister en relation.



Le ressentiment nous sert à garder camouflées les autres émotions (Peine, douleur, impuissance). Le choix conscient ou inconscient de rester dans le ressentiment envers une ou plusieurs personnes nous prive de ressentir l’ensemble de nos émotions et cela entrave le processus débutant par l’identification des émotions et des besoins et menant à leurs satisfactions.

Qu'est-ce que le ressentiment