Qu’est-ce que la révolte

Des exemples

1. Le gaspillage du gouvernement me révolte.

2. Les pédophiles qui réussissent à s'en tirer, cela me révolte au plus haut point.

3. La façon dont on a procédé à mon arrestation est révoltante.

La révolte est une manifestation agressive, reliée à la colère, mais aussi souvent aux peurs et aux blessures du passé (souvent les blessures d’abus et de domination.). Cette réaction agressive apparaît dans des situations que l’on juge injustes où lorsque l’on se sent contraint par des forces face auxquelles on se sent humilié ou écrasé. Elle se manifeste souvent dans les relations avec des gens en position d’autorité, surtout si nous croyions, à tort ou à raison, qu’il y a abus de pouvoir.

La révolte est parfois une réaction de survie psychique de la personne qui s’est soumise ou qui a été contrainte à se soumettre. C’est la seule issue que le cerveau a trouvée pour ne pas être complètement anéanti et assujetti à la volonté et la domination d’une autre personne.

À quoi sert la révolte ?

Le sentiment de révolte nous trace un chemin pouvant aider à identifier les valeurs qui sont heurtées ou les blessures qui sont éveillées. Elle est donc une invitation à trouver une façon d’agir en accord avec la personne que nous sommes, à prendre soin de nous et à protéger les zones meurtries, sensibles et vulnérables que nous portons.

Il y a dans la révolte une énergie, si elle est gérée et canaliser pour ne pas s’épuiser dans des guerres de pouvoir peut aider la personne à retrouver son pouvoir et sa capacité d’affirmation.

Pour avoir de la prise sur ce type d’agressivité.

Puisqu’elle est lien au pouvoir que nous avons dans notre relation aux autres, elle nous indique également que nous laissons du pouvoir, que nous sommes soumis, que nous ne sommes pas libres dans la relation ou la situation face à laquelle nous nous révoltons.

C’est dans la reprise de notre pouvoir sur notre vie et la responsabilisation que nous pouvons avoir de la prise sur ce type de réaction agressive.

Lorsque la réaction de révolte est reliée aux blessures d’abus et de domination, c’est l’accueil des peurs (ex. d’être abusées ou dominées), le développement de la capacité de la personne à s’affirmer non défensivement et de son habileté à poser des limites, dans le respect de soi et de l’autre, qui permettra à la personne de sortir de ses réactions.

Qu'est-ce que la révolte