Qu’est ce que le fantasme violent

Des exemples :



1. Je lui en veux, parfois j’imagine que je le frappe.

2. Depuis que cette personne m’a blessée, je pense à comment je pourrais le blesser à mon tour.

3. Dans mon rêve, je lui disais enfin ses quatre vérités.





Lorsque la colère et l’agressivité sont retenues ou refoulées, il arrive qu’ils se manifestent sous forme de fantasme violent. Le fantasme violent est un imaginaire où la personne se permet de se défouler. Parfois cela se fait en rêve lorsque la personne dort, parfois cela prend la forme de fabulation. Certaines personnes gardent pour elles ce qu’elle imagine, d’autres choisissent d’en parler à des gens autour d’eux car l’expression de leur imaginaire leur permet un défoulement de l’agressivité.



À quoi sert le fantasme violent



Le fantasme violent sert à défouler les émotions et l’agressivité que nous avons refoulées sans faire face aux réactions de l’autre, sans se mettre en danger et sans qu’il y ait de conséquences, pour soi ou pour l’autre, dans la réalité.



Le danger si cette forme d’agressivité n’est gérée, c’est que nous alimentions, par nos fantasmes, notre désir de vengeance et notre ressentiment. Cela a pour impact d’augmenter l’agressivité et le risque de recourir à la violence en passant du fantasme et de l’imaginaire à des actes de vengeances et de violence.



Il est important de savoir que le fantasme violent peut faire violence si nous le racontons à une personne proche de la personne visée ou qui n’est pas en mesure d’entendre cette violence, par exemple, un enfant ou une personne âgée.





Le fantasme violent peut également faire violence si la personne l’exprime à la personne visée ou à une tierce personne qui le répètera a la personne visée. Cela devient alors une menace même si elle ne pense pas réellement passer à l’acte et ne fait que se défouler. Par exemple si la personne exprime : je vais la tuer, elle s’expose à des accusations de menace de mort, même si, lorsqu’elle a tenu ces propos, elle n’avait nullement l’intention de passer à l’action dans la réalité.

Qu'est-ce que le fantasme violent